-A +A
Partager sur Facebook
COMITÉ JEUNESSE

COMITÉ JEUNESSE

Et si on combinait l’expérience avec la relève infirmière?

Chez les travailleuses et travailleurs de la santé, plusieurs facteurs ont des impacts considérables sur la qualité de vie professionnelle, mais également personnelle. L’un de ces facteurs est la cohésion dans une équipe de soins infirmiers, lorsqu’elle comprend autant de personnel infirmier détenant de fortes et solides expériences de travail que de membres de la relève. Avec les entrées fréquentes de nouvelles infirmières, ainsi que l’augmentation des effectifs appartenant à la relève, ceci amène donc un lot de défis considérables.

Les infirmières et infirmiers détenant une grande expérience de travail ont des aptitudes et des compétences que les recrues n’ont pas développées à leur plein potentiel par manque d’expérience (Davis et Maisano, 2016). En effet, le personnel expérimenté arrive à mieux intégrer la gestion du stress et du temps, et a de fortes aptitudes techniques (Zangerie, 2021). De plus, il gère mieux le stress de la vie quotidienne combiné avec le stress lié à la profession infirmière (Kshetrimayum, Bennadi, et Siluvai, 2018). Les infirmières et infirmiers d’expérience ont bien souvent un poste stable, ce qui augmente le sentiment d’appartenance à une équipe de soins (Lemay et Therriault, 2017). Ainsi, ces membres de la profession sont particulièrement plus habiles et engagés dans la transmission de leur savoir et de leurs habiletés techniques.

Quant à la relève infirmière, elle démontre sa capacité à appliquer plusieurs stratégies d’adaptation (Roy et Robichaud, 2016). Toujours selon ces auteures, à l’inverse, certaines recrues, devant l’adversité, sont démotivées face à la profession et plusieurs quittent le système de santé. De plus, la formation universitaire de la relève infirmière s’appuie sur une pratique exemplaire basée sur des résultats probants (AIIC, 2018). Ainsi, les étudiantes et étudiants en sciences infirmières ont à cœur le développement de la recherche et la prise de décision clinique en se basant sur la littérature scientifique (AIIC, 2018). De plus, dans le contexte actuel de la pandémie de la COVID-19, les recrues ont dû bâtir leur pratique avec de nombreuses contraintes, ce qui demande une flexibilité et l’utilisation de résultats probants afin de garder intact leur engagement dans leur rôle professionnel, mais aussi dans une pratique réflexive. Par ailleurs, il est attendu de la relève infirmière qu’elle utilise un leadership infirmier. Cependant, le terme « leadership » a plusieurs définitions, ce qui nuit à son application dans une pratique quotidienne. En effet, Gopee et Galloway (2017) en ont défini quatre interprétations possibles : il s’agit soit d’une activité, d’une habileté, d’un statut ou d’un groupe de personnes qui dirigent un autre groupe (Kirkham, 2020). Ces différentes définitions peuvent semer l’incompréhension pour la relève infirmière et conduire à une interprétation très individualisée de ce terme (Willis et Anstey, 2019).

Finalement, la combinaison et la collégialité entre le personnel expérimenté et les recrues ont des conséquences positivement importantes sur l’expérience du préceptorat, le développement clinique, l’évaluation et l’expertise infirmière (Ke, Kuo, et Hung, 2017). Selon ces auteurs, l’expérience du préceptorat a un impact direct sur le développement des compétences du nouveau personnel infirmier orienté. En effet, la maturité et une expérience de travail de trois ans et plus des personnes chargées de la formation sont des facteurs retenus comme étant facilitants pour intégrer la relève. De plus, cette expérience considérable amène un effet positif sur l’inclusion sociale dans la cohésion de l’équipe de soins, la satisfaction par rapport au climat de travail, et finalement, le taux de rétention (Ke, Kuo, & Hung, 2017). Le personnel expérimenté est plus habile à montrer des exemples concrets et positifs d’un leadership infirmier clinique et, ainsi, à agir à titre de modèle de rôle. Cependant, à l’inverse, certains contextes ont démontré que l’intimidation vécue par la relève infirmière sont des situations d’une mauvaise utilisation du leadership amenant un impact très négatif sur la relève (Jones & Bennett, 2018). Selon eux, il est donc important, pour tout le personnel, de reconnaître quand et où utiliser son leadership afin de contribuer de manière efficace et pertinente à des soins de qualité prodigués en équipe.

Geneviève Lalonde
Membre du Comité jeunesse de l’ORIILL

Association des infirmières et infirmiers du Canada. (2018). La prise de décision et la pratique infirmière éclairées par des données probantes. Repéré à https://cna-aiic.ca/-/media/cna/page-content/pdf-fr/enonce-de-position-la-prise-de-decisions-et-la-pratique-infirmiere-eclairees-par-des-donnees-probantes_dec2018.pdf?la=fr&hash=5CA8E82326310E66256E4C04EC458DB4665CA054

Davis, A., & Maisano, P. (2016). Patricia Benner: Novice to Expert - A Concept Whose Time Has Come (Again). Oklahoma Nurse, 61(3), 13-15. Repéré à https://search.ebscohost.com/login.aspx?direct=true&db=ccm&AN=117819165&lang=fr&site=ehost-live

Gopee, N., & Galloway, J. (2017). Leadership and management in healthcare (3ème éd.). London: SAGE.

Jones, L., & Bennett, C. L. (2018). Leadership for Nursing, Health and Social Care Students. Banbury, UK.: Lantern Publishing Lte

Ke, Y.-T., Kuo, C.-C., & Hung, C.-H. (2017). The effects of nursing preceptorship on new nurses’ competence, professional socialization, job satisfaction and retention: A systematic review. Journal of Advanced Nursing, 73(10), 2296-2305. doi: https://doi.org/10.1111/jan.13317

Kirkham, L. (2020). Understanding leadership for newly qualified nurses. Nursing Standard, 35(12), 41-45. doi:10.7748/ns.2020.e11589

Kshetrimayum, N., Bennadi, D., & Siluvai, S. (2018). Stress among staff nurses: A hospital-based study. Journal of Nature and Science of Medicine, 2. doi:10.4103/JNSM.JNSM_24_18

Lemay, C., & Therriault, M. (2017). L’intégration de la relève infirmière : enjeux, défis et pistes de solutions (Comité jeunesse OIIQ). Repéré à  https://www.oiiq.org/sites/default/files/uploads/congres2017/pdf/A3-integration-releve-infirmiere-enjeux-defis-2017.pdf

Roy, J. & Robichaud, F. (2016). Le syndrome du choc de la réalité chez les nouvelles infirmières. Recherche en soins infirmiers, 127, 82-90. https://doi.org/10.3917/rsi.127.0082

Willis, S., & Anstey, S. (2019). Compassionate leadership in district nursing: a case study of a complex wound. British Journal of Community Nursing, 24(2), 50-57. doi:10.12968/bjcn.2019.24.2.50

Zangerle, C. M. (2021). Two tactics for time management and stress reduction. Nursing Management, 52(4), 6-8. doi: 10.1097/01.NUMA.0000737784.64810.4b

Recherche

Mots clés

TD