-A +A
Partager sur Facebook
COMITÉ JEUNESSE

COMITÉ JEUNESSE

Le dossier informatisé avec station de travail adaptée AUX Soins intensifs

Stéphanie Paquette
Stéphanie Paquette

Le dossier d’un patient prend la plupart du temps la forme d’un cartable contenant plusieurs sections dans lequel les requêtes d’examens, les résultats de laboratoire et les notes d’évolution y sont glissés. Plusieurs problèmes se présentaient avec la version papier du dossier médical de chaque patient à l’unité des soins intensifs pédiatriques au CHU Sainte-Justine. Premièrement, les professionnels devaient se rendre au chevet du patient sans cesse et cela créait un environnement plus contraignant pour l’enfant hospitalisé et pour le personnel infirmier qui en prenait soin. Ensuite, les nombreux spécialistes occupaient le dossier de façon intermittente et partaient avec la seule version documentée d’informations pertinentes liées au patient. Par conséquent, l’infirmière, à certains moments, n’avait pas accès aux données concernant le patient dont elle était responsable. De plus, le dossier traditionnel ne permet pas, dans plusieurs situations, à celui qui le consulte d’adopter une bonne posture pour le remplir. L’ergonomie et l’efficacité du travail de l’infirmière y étaient donc quelque peu compromises. C’est cet aspect de notre travail qui m’a incitée à développer un projet que je partage ici avec vous.

Les problèmes soulevés par la version traditionnelle du dossier patient ont constitué des défis de taille dans l’implantation de solutions pour y remédier. Une équipe multidisciplinaire formée de services cliniques et technologiques a relevé le défi d’implanter le dossier informatisé sous forme d’une station de travail sur roulette, incluant un ordinateur avec tablette amovible liée à celui-ci. La possibilité d’ajuster la hauteur du poste de travail a pour but de favoriser une posture plus ergonomique. Ce système est facilement accessible sur tous les ordinateurs de l’unité, donc tout intervenant peut ainsi lire le dossier informatisé à une autre station de travail sans occuper l’espace de travail près du patient. Trois formes de technologies différentes furent adaptées au travail des inhalothérapeutes, des médecins et des infirmières. Par exemple, des piles ont été intégrées à la station de travail des inhalothérapeutes et des médecins, car ils se déplacent fréquemment. La création de ces postes de travail a contribué à diminuer l’achalandage autour du patient, a favorisé une posture ergonomique au travail du personnel soignant et, par conséquent, a augmenté l’efficacité des soins effectués par l’infirmière.

Ce changement est en fait un programme appelé le « lit intelligent ». Il a été conçu en partie par le Dr Jouvet, intensiviste aux soins intensifs pédiatriques du CHU Sainte-Justine. Il vise à augmenter le temps attribué aux soins donnés au patient et à la famille. Il contribue aussi à la recherche clinique en permettant une cueillette de données accessible et ordonnée. Parmi les données recueillies, il y a les paramètres nécessaires à la surveillance continue d’un patient dont l’infirmière est responsable, soit le bilan des vingt-quatre dernières heures de l’état du patient, une interface avec le laboratoire pour les résultats, une interface avec la pharmacie pour les ordonnances, l’enregistrement des données du ventilateur, du monitoring physiologique et des pompes volumétriques. Les informations sont enregistrées et validées en temps réel par le professionnel de la santé.

En matière de résultats, le projet du lit intelligent jumelé au développement des stations de travail ergonomiques a permis d’accéder à un niveau supérieur de la technologie utilisée dans un milieu de santé. À mon avis, cela permet ainsi d’assurer une meilleure qualité de soins. À noter que cette procédure est encore à l’épreuve aujourd’hui, tout en étant en amélioration constante. Mon expérience d’environ deux ans avec cet outil de travail me permet de témoigner que la retranscription des données recueillies pendant mon évaluation auprès du patient se fait de manière rapide et ordonnée. Il est agréable de travailler avec un outil qui s’adapte à notre position assise ou debout et de répondre avec certitude aux questions des professionnels de la santé à leur arrivée à la chambre. Enfin, je recommande fortement aux autres centres hospitaliers d’utiliser cet outil de travail ainsi que le dossier informatisé qui s’y rattache.

 

Stéphanie Paquette,
Vice-présidente du Comité jeunesse de l’ORIILL

Références

Charette, S., & Provost, B. (2016). Centre hospitalier Sainte-Justine - Service des Soins Intensifs Pédiatriques Finaliste Organismes Publics, Journal des Soins intensifs pédiatriques l’extrasystole, 10, 16.

Jouvet, P., Tallar, K., & Vallée, D. Affiche: Lit Intelligent - Recueil électronique de données patients aux Soins Intensifs Pédiatriques.

Recherche

Mots clés

TD