-A +A
Partager sur Facebook
COMITÉ JEUNESSE

COMITÉ JEUNESSE

Comment bien utiliser les médias sociaux

Laurence Harvey

Depuis quelques années, les réseaux sociaux sont de plus en plus populaires. Qui ne les utilise pas? Bien que certaines personnes condamnent ce changement dans le domaine des communications, nous ne pouvons nier les avantages qui s’y rattachent. En effet, la communication s’est décentralisée, et deux personnes qui se trouvent chacune à un bout du monde peuvent maintenant communiquer entre elles et se voir en même temps. À l’origine réservés aux communications récréatives, les réseaux sociaux sont de plus en plus utilisés comme plateforme de communication dans le monde du travail. Cependant, bien que cela puisse être très pratique pour échanger de l’information entre professionnels, la qualité de la communication, notamment en ce qui concerne la langue française, laisse parfois à désirer, ce qui diminue la profondeur et la qualité des échanges. Par ailleurs, des attaques à la réputation de groupes de personnes ou d’organisations peuvent souvent être lues. C’est malheureux, car c’est dommageable pour les entités ciblées, mais aussi pour les personnes qui sont à l’origine de la critique. Les réseaux sociaux ne sont pas la place pour ce genre de plaintes, et le fait de les utiliser à cette fin risque d’entacher aussi sa propre réputation.

Et vous? Avez-vous déjà été témoin de ce genre de commérage ou de communications en langage SMS? Pour pallier ce genre de situation, plusieurs organisations se sont dotées d’une charte d’utilisation des réseaux sociaux. À plus grande échelle, la nétiquette (l’étiquette, ou le savoir-être, sur Internet), une charte Web informelle qui guide les communications par l’intermédiaire des réseaux sociaux est un bon outil à consulter. Selon la nétiquette, les propos doivent être respectueux et courtois. Il est important d’éviter le sarcasme dans les échanges sur Internet, puisque cela peut être mal interprété. L’utilisation de lettres majuscules est aussi à proscrire, puisque c’est comme si la personne criait plutôt que de parler. Une qualité impeccable de la langue est aussi de mise. Par le fait même, il devient important d’éviter le langage SMS, qui diminue la qualité professionnelle des échanges (pensons par exemple à LOL ou à d’autres contractions du même genre). 

Enfin, pour de plus amples informations sur la nétiquette, nous vous invitons à consulter le site de l’Office québécois de la langue française. Le Comité jeunesse vous invite d’ailleurs à toujours utiliser un langage respectueux et de qualité, votre réputation professionnelle est en jeu!

» Lisez la nétiquette de l’OIIQ

Par Laurence Harvey,
Responsable des communications du Comité jeunesse de l’ORIILL

Recherche

Mots clés

TD