-A +A
Partager sur Facebook
MOT DE LA PRÉSIDENTE

MOT DE LA PRÉSIDENTE

Le 7e Congrès mondial du SIDIIEF 2018 : un événement professionnel inspirant et rassembleur pour la profession infirmière!

Le 7e Congrès mondial du Secrétariat international des infirmières et infirmiers de l’espace francophone (SIDIIEF) a eu lieu les 3, 4, 5 et 6 juin derniers à Bordeaux, en France.

Dans le cadre du soutien au développement professionnel de pratiques probantes en soins infirmiers et dans le souci de faire avancer la profession infirmière en collaboration avec plusieurs pays de la francophonie, des infirmières et infirmiers de notre région ont participé à cet événement professionnel d’envergure mondiale.

L’ORIILL est fier d’avoir soutenu leur participation au congrès du SIDIIEF 2018. Voici le nom des infirmières ayant bénéficié de 850 $, soit approximativement le coût d’inscription au Congrès : Shirley Assels, Josée Blouin, Nathalie Bouchard, Laurence Cuillerier, Francine Duval, Bénédicte Grou, Laurianne Joly-Naud, Annie Lacroix et Lyne Mireault.

Ainsi, plusieurs infirmières et infirmiers de notre région, ainsi que des étudiantes de l’Université du Québec en Outaouais à Saint-Jérôme y présentaient une affiche sur leurs travaux cliniques. Quelques-unes y participaient à titre de conférencière ou d’administratrice du Conseil d’administration du SIDIIEF, dont Lise Racette et moi-même

 

Pour ma part, en plus de commencer de manière officielle ma fonction d’administratrice au Conseil d’administration du SIDIIEF, j’y présentais, en collaboration avec une collègue de la région, Marina Larue, du CISSS de Laval, une conférence intitulée : « Comment et pourquoi diminuer le recours à l’institutionnalisation des personnes âgées? »

Cette conférence s’est inspirée de constats incitant à la réflexion et à l’action, dans un contexte d’encombrement record des urgences et des lits d’hospitalisation. En 2016, un nombre jamais atteint de personnes âgées attendaient un congé hospitalier et un niveau de soins alternatif (NSA). La réalité était incontournable. Ainsi est née une volonté de réfléchir et de mettre en place des solutions efficaces et pérennes afin de mieux soigner les personnes âgées par une prise en charge 24/7 dans la communauté. Le but était de prévenir les visites évitables à l’urgence, ainsi que de diminuer et prévenir le fardeau hospitalier.

Dans ce contexte, nous avons fait le portrait de la situation des personnes en NSA au Québec et défini les motifs cliniques d’une bonne gestion et prévention des NSA. Des actions structurantes ont été présentées afin d’outiller les infirmières à collaborer de façon active aux retours en milieu naturel, tout en visant une cible moyenne des lits de courte durée occupés par des patients en attente de NSA équivalente ou inférieure au taux provincial attendu. La présentation incluait aussi les indicateurs de mesure pour apprécier la qualité des actions, dans une perspective d’amélioration continue des soins offerts aux personnes âgées. (Lien de la présentation :

 

 

Un rendez-vous à Ottawa pour 2121 ?

La 8e édition du Congrès mondial des infirmières et infirmiers francophones aura lieu du 6 au 9 juin 2021 à Ottawa. Grâce à la collaboration de l’Hôpital Montfort, l’hôpital universitaire francophone de la province de l’Ontario qui agira en tant qu’hôte officiel, la communauté infirmière francophone mondiale se réunira une nouvelle fois pour discuter des grands enjeux de la profession.
C’est donc un rendez-vous à ne pas manquer à Ottawa en 2021!

France Laframboise, infirmière, M.Sc., IMHL, ASC, Fellow FORCES
Présidente ORIILL
Vice-Présidente OIIQ
Candidate à la présidence de l’OIIQ
Profil LinkedIn

Recherche

Mots clés

TD